Share

Rénovation énergétique : comment financer vos travaux ?

Valorisation du bien ou optimisation de son confort, différentes raisons peuvent vous pousser à réaliser un projet de rénovation énergétique.

L’évaluation de la rentabilité du projet demeure un préalable à la mise en œuvre des travaux. Cette étape vous permet de choisir la solution idéale pour concrétiser le projet, que ce soit en termes de travaux ou d’aide financière.

En effet, les travaux de rénovation énergétique de bâtiment font l’objet de diverses aides émanant de l’État et des Collectivités.

Le courtier en ligne Pretto.fr vous présente les différents travaux de rénovation et les différents moyens de les financer.

Les principaux travaux de rénovation énergétique

Déterminez les principaux travaux que vous pouvez réaliser pour atteindre vos objectifs.

L’isolation de la maison

L’isolation de la maison représente la base de la rénovation énergétique. Rien ne sert d’installer un système de chauffage performant si le logement ne dispose pas d’une bonne isolation thermique.

Cela concerne surtout l’immobilier ancien : raison pour laquelle les acquéreurs préfèrent investir dans le neuf. Fort heureusement, il existe différentes solutions pour isoler les logements et augmenter leur performance énergétique.

Les combles et la toiture représentent les principales sources de perte de chaleur dans une maison. Il s’avère important de les compter parmi les travaux essentiels dans le cadre de la rénovation énergétique.

Outre l’isolation des combles et de la toiture, vous devez également penser aux murs qui représentent la deuxième source de déperdition de chaleur.

Il convient aussi d’apporter une attention particulière aux façades nord et ouest.

Selon les caractéristiques de votre logement, vous devez enfin penser à isoler les portes, les fenêtres et les planchers.

L’optimisation du système de ventilation et de chauffage

L’optimisation du système de chauffage garantit le confort thermique de l’intérieur et réduit le prix de la facture énergétique.

Une fois que vous avez fini d’isoler votre maison, pensez à améliorer la performance du chauffage.

La première étape consiste à étudier les caractéristiques de vos équipements. L’évolution de la technologie a permis de créer des équipements moins énergivores garantissant un rendement élevé. Notez que les chaudières les plus récentes sont plus économiques que les anciens modèles.

Quant au système de ventilation, il vise à contrôler les entrées et les sorties d’air dans la maison. Comme il permet de contrôler la qualité de l’air dans l’habitat, il contribue incontestablement à votre bien-être et bonne santé.

Installation de sources d’énergie renouvelable

La rénovation énergétique du logement peut, de surcroît, se traduire par l’installation d’une source d’énergie renouvelable. Il existe plusieurs types d’énergies renouvelables, notamment :

  • l’énergie solaire ;
  • l’énergie éolienne ;
  • l’énergie hydraulique ;
  • la biomasse ;
  • la géothermie.

Ce type d’installation vous procure un double avantage. D’une part, vous devenez autonome en électricité et d’autre part, vous avez la possibilité de revendre le surplus d’énergie que vous produisez !

Les différentes sources de financement d’une rénovation énergétique

L’État et les collectivités octroient différentes aides à ceux qui investissent dans la rénovation énergétique.

Ces soutiens financiers allègent les dépenses engagées dans la concrétisation de ce projet. Ces aides figurent également dans la liste des facteurs déterminants des travaux à entreprendre pour améliorer la performance énergétique du logement.

Bon à savoir : pour bénéficier de ces aides financières, vous devez faire appel à un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

L’éco Prêt à taux zéro (éco-PTZ)

Vous désirez améliorer la performance énergétique de votre résidence principale ? Vous pouvez prétendre à l’éco-PTZ. Cette aide financière s’adresse aux propriétaires des biens immobiliers achevés depuis plus de 2 ans.

N’imposant aucune condition de ressources, ce prêt se présente sous la forme d’une avance remboursable sans intérêt. Vous devez néanmoins réaliser plusieurs travaux de rénovation pour pouvoir en bénéficier.

Voici quelques exemples de travaux éligibles à l’éco-PTZ :

  • isolation thermique de la toiture, des murs extérieurs et des planchers bas sur sous-sol ;
  • pose d’un équipement de chauffage alimenté par une source d’énergie renouvelable ;
  • pose d’un chauffe-eau fonctionnant avec de l’énergie renouvelable.

Avec l’éco-PTZ, l’organisme de crédit peut vous prêter entre 7 000 euros et 30 000 euros, selon l’importance des travaux. Faites une simulation sur le site de Pretto ! Vous aurez un résultat en quelques minutes.

Les CEE (Certificats d’économie d’énergie)

Les Certificats d’économie d’énergie ou la prime énergie sont des dispositifs émanant des fournisseurs d’énergie. Ces derniers se sont engagés auprès de l’État à aider les particuliers dans la réalisation de leurs travaux de rénovation énergétique. En contrepartie, les bénéficiaires doivent réduire leurs dépenses énergétiques.

La règle est simple : moins vous consommez de l’énergie, plus la subvention des CEE augmente. Ce dernier peut effectivement atteindre jusqu’à 20 % du coût total des travaux.

Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Le CITE s’adresse aux propriétaires immobiliers qui occupent leur résidence principale.

Il concerne uniquement les propriétés achevées depuis plus de 2 ans. Ce crédit d’impôt permet de réduire les dépenses relatives à la rénovation énergétique de votre logement jusqu’à 30 %.

Il concerne aussi bien les maisons individuelles que les appartements. Pour obtenir cette aide financière, vous devez réaliser certains travaux définis comme :

  • l’isolation de la toiture et des murs ;
  • la pose de bornes de recharge pour véhicule électrique ;
  • l’installation de pompe à chaleur autre air/air.

L’État limite le montant accordé à chaque ménage entre 400 € et 16 000 €. Octroyé sous conditions de ressources, ce crédit d’impôt concerne uniquement les dépenses réalisées durant l’année en cours.

Le programme « Habiter mieux »

L’Anah (Agence nationale de l’habitat) établit le programme « Habiter mieux » en 2010. Il comprend aussi bien un accompagnement-conseil qu’une aide financière.

L’objectif étant de vous inciter à réaliser des travaux de rénovation énergétique pour rendre votre logement peu énergivore. Pour bénéficier de cette aide, les travaux doivent permettre d’augmenter la performance énergétique du logement jusqu’à 25 %.

Ce programme concerne uniquement les ménages avec des ressources financières très modestes. Il vous permet de percevoir une aide financière pouvant aller jusqu’à 10 000 €. Si le gain énergétique du logement rénové atteint 25 %, vous bénéficierez également d’une prime d’État variant entre 1 600 € et 2 000 €.