Share

Quels aliments à ne pas mettre au compost ?

Un bac de compostage ne doit surtout pas être confondu avec une poubelle. Qu’il soit installé à l’extérieur dans le jardin ou à l’intérieur sous forme de lombricompostage, il faut absolument trier ses déchets car on ne peut pas y mettre n’importe quoi sous peine de se retrouver avec un bac qui sent très mauvais, qui attire les mouches et les moucherons ou encore qui ne serait pas très efficace.

En voulant trop bien faire dans son processus de diminution des déchets, on peut parfois être contreproductif en jetant des aliments ou autres qui n’ont rien à y faire. Pour ne plus commettre la moindre erreur, je vous propose aujourd’hui un article qui recense les aliments et les déchets à ne pas mettre au compost.

À quoi sert le compost ?

Composter ses déchets verts et organiques permet de réduire drastiquement l’impact et la quantité de nos détritus sur la planète tout en apportant un engrais naturel et un fertilisant efficace  à la terre du jardin. En se décomposant, les déchets verts et organiques vont, après un processus qui dure entre 4 mois et un an, produire un compost qui va ensuite naturellement enrichir les sols d’éléments nutritifs tels que l’azote, le phosphore, le calcium et le magnésium bénéfiques pour la croissance et le développement des fleurs, des arbres fruitiers et des légumes du potager.

On y met les déchets de cuisine :

  • les restes de fruits et légumes
  • les coquilles d’œufs
  • les pâtes, le riz, le pain
  • le marc et les filtres de café
  • les sachets de thé

Les déchets en papier

  • le papier essuie-tout
  • le papier journal
  • le carton

Et les déchets du jardin :

  • les feuilles mortes et les petits morceaux de brindilles
  • la tonte et les débris du jardin
  • la paille et le foin
  • les fleurs fanées et les plantes mortes
  • les cendres de bois

Quels sont les déchets interdits dans un compost ?

Maintenant que je vous ai fait une petite piqûre de rappel sur l’utilité et le remplissage de votre bac à compost, voyons désormais tout ce qu’il est interdit d’y jeter :

  • Tout ce qui est d’origine animale à l’exception des coquilles d’œufs car elles contiennent du calcium qui est excellent pour la terre. À part ça, partez du principe que votre bac à compost est vegan. En effet, la viande, le poisson, les coquilles de fruits de mer (dont les os, la peau et les arêtes) ont besoin d’une température élevée pour se décomposer tandis que les produits laitiers (notamment à cause de leur teneur en gras) ne se mélangent pas avec les autres déchets humides. De plus, le risque d’attirer les rongeurs et autres nuisibles serait accru.
  • Le gras : beurre, margarine, huile, gâteaux industriels, etc., pour la raison évoquée plus haut
  • Les mauvaises herbes et malades car elles peuvent contenir des insectes nuisibles et des pucerons
  • Les épluchures d’agrumes car l’écorce est épaisse, se décompose très lentement et fait baisser le pH du compost
  • Les végétaux traités chimiquement pour éviter l’apport inutile et délétère de pesticides
  • Les plantes montées en graines afin que rien ne se mette à pousser inopinément
  • Le bois traité
  • Les papiers imprimés avec de l’encre chimique
  • Le métal
  • Le verre
  • Le plastique
  • Les tissus en matières synthétiques (en lin ou coton bio, on peut !)
  • Le fumier industriel
  • Les excréments de votre chien ou de votre chat car le risque d’infection parasitaire est important
  • Les excréments et les couches de votre bébé car la température ne monte pas assez haut pour une bonne décomposition

En résumé, ne mettez rien qui soit traité chimiquement et restez dans le naturel.