Share

Comment entretenir et nettoyer un poêle à granulé ?

Comme tout appareil de chauffage à combustible, le poêle à granulé nécessite un entretien régulier afin d’éviter certains risques nocifs pour les occupants du domicile. Mais comment faut-il s’y prendre exactement, et quelles sont les règles à respecter pour entretenir correctement ce type de système ? Vous trouverez des éléments de réponse en parcourant cet article.

Quels sont les risques associés à un poêle à pellets mal entretenu ?

Un poêle à granulé mal entretenu voit sa durée de vie se raccourcir. De plus, malgré son excellent rendement énergétique (jusqu’à 95% de l’énergie consommée restituée en chaleur au sein du logement), il perd en performances et finit par manquer d’efficacité s’il n’est pas régulièrement contrôlé et nettoyé.

Autre risque et non des moindres, celui des combustions incomplètes. A cause de ces dernières, il existe des risques d’intoxication au monoxyde de carbone, un gaz toxique pour les occupants du domicile, et pourtant incolore et inodore.

Entretenir correctement ce système de chauffage est donc non seulement une question de performances, mais également de sécurité.

Comment réaliser l’entretien et le nettoyage d’un poêle à granulé ?

Il existe plusieurs types de chauffage, tels que le principe d’aérothermie présenté sur Nidouillet. Chaque système nécessite une maintenance particulière. L’entretien et le nettoyage sont à la base du bon fonctionnement d’un poêle à pellet. Voici comment vous devez vous y prendre.

Comment nettoyer efficacement des poêles à granulés ?

En réduisant les pellets en cendres par phénomène de combustion, un poêle à granulé génère des déchets qui se retrouvent dans un bac prévu à cet effet. Néanmoins, ce bac doit être vidé de manière hebdomadaire, notamment lorsque l’appareil est plus souvent sollicité. C’est-à-dire en saison hivernale, lorsque les températures descendent. Plusieurs pièces doivent être nettoyées :

  • Décrasser le brûleur permet de laisser de nouveau de laisser passer les flux d’air chaud et d’air de combustion. Il peut s’avérer nécessaire de gratter pour éliminer certains des déchets les plus résistants.
  • Dans la chambre de combustion, il faut enlever la suie fixée sur la paroi. Pour cela, il faut utiliser un pinceau ou tout autre ustensile de ce type. Un aspirateur à cendre est conçu spécifiquement pour ce genre de tâche essentielle à la sécurité d’utilisation du poêle à pellet.
  • Le nettoyage de la vitre implique l’utilisation de papier journal, ou bien d’un essuie-tout classique. Il peut s’avérer utile de le tremper dans de la cendre, qui fait office de nettoyeur efficace. N’hésitez pas à utiliser des produits spécifiques si certains dépôts se montrent particulièrement difficiles à éliminer. Prenez garde, toutefois, aux éléments en métal qui pourraient être attaqués par ces produits.

Avant de nettoyer les éléments internes du dispositif, vous devez bien sûr interrompre son fonctionnement pour éliminer tout risque d’accident. Quant à l’extérieur de l’appareil, vous pouvez procéder à un nettoyage relativement simple grâce à un chiffon humide. Et n’oubliez pas de passer un coup d’aspirateur au niveau des ventilations.

En quoi consiste l’entretien des poêles à pellets ?

Comme tout autre dispositif de chauffage à bois impliquant une combustion, le poêle à pellet doit être vérifié tous les ans par un professionnel. Pour effectuer cet entretien, le professionnel en question doit nettoyer le creuset et l’échangeur du poêle à granulé, et en aspirer les poussières.

Par ailleurs, un ramonage des conduits d’évacuation des fumées doit être effectué au moins deux fois dans l’année. Ce double ramonage est obligatoire, et l’un des deux doit être réalisé durant une phase de chauffe.

Vous l’aurez compris, il est très important d’entretenir régulièrement votre appareil de chauffage. Les bons gestes à adopter ne sont pas les plus complexes, et vous avez la possibilité de vous en remettre aux compétences et au savoir-faire d’un professionnel.